Home Chaussures Une petite histoire de la chaussure

Histoire des chaussures

Le but premier des chaussures est bien évidemment la protection des pieds! Les premières paires découvertes par les archéologues sont vieilles de plus de 10 000 ans. Elles consistent simplement en une semelle de cuir et de lanières qui entourent le pied.

Histoire des chaussures

Histoire des chaussures

Au fil des siècles, les chaussures (comme les autres pièces d’habillement) deviennent des marqueurs sociaux qui indiquent le pouvoir et la richesse de leur détenteur. Les chaussures commencent alors à subir les changements de la mode, brodées, cousues de fil d’or et d’argent ou teintées de pourpre pour les plus puissants. Cependant, peu de changement interviennent dans les chaussures des moins fortunés : sabots de bois pour les paysans, ou simples « sacs » de cuir pour recouvrir les pieds. Au Moyen-âge, la longueur de la chaussure marque le statut, avec des pointes qui dépassent parfois l’entendement !

Avec la Renaissance et le siècle des Lumières, ce sont les hommes qui portent des talons ! Leurs souliers à boucles sont rehaussés de talonnettes. Pour ces dames, la chaussure à talons ne fera pas son apparition avant le 19ème siècle.

C’est dans le courant du siècle dernier que les chaussures femmes sont devenues un accessoire de mode important.

Les jupes ont raccourcies, révélant des chaussures toujours plus travaillées, aux talons de plus en plus hauts ! Avec le développement de la société de consommation dans les années 50, les modèles se multiplient à l’infini, et les créateurs commencent à travailler avec de nouveaux matériaux synthétiques moins chers que le cuir.

Aujourd’hui, nous possédons tous plusieurs paires de chaussures pour différentes occasions. Le confort et la protection étant souvent le dernier des soucis des fashion victims qui investissent dans des talons vertigineux !

Articles populaires